Voulant créer une nouvelle fois la surprise, Jace change de support et de milieu et envoie son Gouzou à la découverte des rivières, cascades et lagons de La Réunion.  Pour sa nouvelle exposition à la Galerie Very Yes, qui se tient du 8 mai au 19 juin 2021 et baptisée Galets, l’artiste s’est associé à la photographe Charlotte Boiron, connue pour ses portraits aquatiques.

Comme le petit poucet, Jace parsème des pierres à son tour sur toute l’île …

Moins d’un an après le lancement de son application La Kaz a Gouzou, Jace nous invite à suivre son célèbre petit personnage dans un univers inédit : le milieu aquatique de la Réunion.

Jace a donc réalisé une vingtaine d’oeuvres sur galets et « pas japonais » en basalte, pesants entre 12 et 15 kilos, disposés dans les rivières, cascades et lagons aux quatre coins de l’île.

Pour immortaliser ce projet original et en faire une expo photo, Jace s’est associé à la photographe Charlotte Boiron, spécialiste des portraits aquatiques. Le résultat, l’exposition photographique “Galets”, est visible à la Galerie Very Yes de Saint-Pierre, depuis le 8 mai, et jusqu’au 19 juin 2021.

Une association originale, entre graffiti et photographie aquatique

« Quand Charlotte Boiron m’a contacté pour me présenter ce projet j’ai trouvé ça pertinent et original : créer un nouveau challenge, pour que les gens mouillent encore plus leur maillot (au sens propre comme au sens figuré !) pour aller « pêcher » les Gouzou dans le milieu aquatique », explique l’artiste Jace.

Cette association originale a été imaginée par la photographe Charlotte Boiron. « A la base du projet, je me suis rapprochée de Jace pour mêler l’univers du graff et celui de la photographie aquatique. Je fais essentiellement des portraits, je prends en photo des personnes dans l’eau. L’idée était de remplacer mes sujets habituels par les Gouzou en les mettant en scène. Le résultat est, je crois, un beau mélange de nos deux univers. »

Sur la vingtaine de galets, Jace a reproduit un Gouzou marqué d’un cœur central qui irradie d’un rouge éclatant, dans le but de le rendre très repérable. Le message ? Couvrir le monde d’amour et de bienveillance envers son prochain tout en invitant les Réunionnais à la découverte ou à la redécouverte de la richesse et de la diversité des paysages de notre île.

Une exposition qui sort donc des sentiers battus et nous invite à plonger avec ces deux artistes dans leur univers.

A propos de Jace et de son célèbre Gouzou

Jace est arrivé à la Réunion en 1982, il a commencé à graffer à l’âge de 16 ans. Il a créé le gouzou, personnage sans visage jaune, présent sur les routes de l’île depuis quelques années déjà. Il a réalisé plusieurs fresques ici, comme celle que l’on aperçoit en direction du pont de la rivière Saint-Louis, mais également en métropole, ou encore celle dans le bureau du Docteur Raoult à l’IHU de Marseille ou encore à Tchernobyl. Le gouzou se balade un peu partout dans le monde, il a déjà visité une quarantaine de pays et territoires. Depuis 2003, il se consacre uniquement à sa passion, la peinture. Outre sa carrière personnelle, Jace travaille à promouvoir des artistes internationaux du street art, rencontrés lors de ses voyages, dans sa Galerie Very Yes, à Saint-Pierre.

Nouvelle exposition de Jace, en association avec Charlotte Boiron, photographe et Sami Chalak, réalisateur.

Cette exposition est visible jusqu’au 19 juin 2021 à la Galerie Very YES. L’entrée se fait de façon régulée de 10h à 13h et de 14h à 17h.